Jean Bessette résistant du Sud-Charente

Rédigé par Alain dans la rubrique Document et livre, Portrait 

Extrait du livre Les Anciens Résistants du Sud-Charente par Jean Jardry

Carte secrète de la poche de La Rochelle (1945)

Rédigé par Alain dans la rubrique Le coin du collectionneur

Carte originale datée de 1943 (publication Allemande), elle intègre l'ensemble des emplacements militaires du sud de La Rochelle.

La Résistance à Blanzac en Charente

Rédigé par Alain dans la rubrique Maquis parachute réseau
Tous les noms figurant sur ces listes ci-dissous sont authentiques combattants volontaires de la Résistance, engagés et armés avant la Libération et qui, presque tous sont restés dans l'ombre après avoir servi.

Rodolphe Cézard « Rac » - Chef de la brigade Rac [1ère partie]

Rédigé par Alain dans la rubrique Brigade Rac, Portrait 

Rodolphe Cézard est né à Hayange, petit bourg voisin de Metz, en Lorraine, annexée le 3 janvier 1916.

Rodolphe Cézard « Rac » - Chef de la brigade Rac [2ème partie]

Rédigé par Alain dans la rubrique Brigade Rac, Portrait                           

Le 6 juin 1944 , à la première émission à la radio du matin, de Gaulle lance un appel à la Nation : pour tous les fils de France, où qu'ils soient, quels qu'ils soient, le devoir simple et sacré est de combattre.

Rodolphe Cézard « Rac » - Chef de la brigade Rac [3ème partie]

Rédigé par Alain dans la rubrique Brigade Rac, Portrait 

En avril 1945 lors de la prise de Royan, deux groupements d'attaque sont prévus : le groupement sud, aux ordres du colonel Grangé, qui commande le 4e Zouaves (Grangé est le gendre du général Giraud). Le groupement nord, aux ordres du lieutenant-colonel Cézard, dit Rac, commandant le 50e R.I.

Jean Nicard « Tom » A.S Dordogne Nord

Rédigé par Alain dans la rubrique Brigade Rac, Portrait

Jean Nicard est un Limousin transplanté en Périgord. Il fait la guerre de 1939‑1940 avec le 2e Bataillon de chars appartenant à la 4e Division cuirassée du colonel de Gaulle. Blessé à Abbeville en mai 1940, c’est le Grand Charles lui‑même qui lui remet la croix de guerre à la suite de ses deux citations.