« La Micheline de 18h23 » un romain hommage à la résistance sud-ouest

Rédigé par Alan dans la rubrique Document et livre

« La Micheline de 18h23 » par Michel Fabre, un roman hommage aux résistants et victimes de la barbarie nazie.

A la mi-février 2017 est arrivé en librairie un roman dont l’histoire est celle d’une rencontre entre deux passionnés de trains, de Micheline et de vapeurs. Entre ces deux êtres que la vie n’a pas épargnés (un enfant peureux injustement maltraité à l’école et un homme au corps meurtri par un mal incurable et mystérieux) se construit une amitié touchante autour de la réalisation commune d’un modèle réduit d’une locomotive vapeur. Le garçon s’émeut des souffrances et des humiliations qui ont dû être celles de son ami quand il avait son âge. De quoi le pousser à vouloir être courageux pour deux. Mais ses beaux sentiments volent en éclats le jour où il se sent trahi par celui au nom duquel il commençait à cultiver la volonté de reconnaître ses peurs et la force de les affronter. Quel est le secret de M. Vayssettes ? Quel homme deviendra finalement cet enfant s’il ne lui reste que du ressentiment pour se construire ? 

Ce livre tendre et grave nous conduit de l’Aveyron des années 60/80 à Toulouse et sa région à la fin des années 30 et pendant l’occupation allemande. Inspiré de personnages réels de la résistance et du parcours des déportés matricule 14000 c’est un hommage à l’héroïsme résistant et un réquisitoire contre l’intolérance et la barbarie sous toutes ses formes.  Un roman aussi passionnant que salutaire face aux peurs que nous devons affronter aujourd’hui.

En librairie et sur les sites web de vente depuis le 10 février 2017

Extrait lu par Michel Fabre - YouTube (lien)

Cérémonie à la mémoire de René Chabasse : le 21 février 2017 à 17 heures

Rédigé par Alan dans la rubrique Lieu de mémoireÉvènement 

Cérémonie à la mémoire de René Chabasse.

René Chabasse
Comme chaque année, elle sera très simple et se déroulera sur le lieu et à l'heure où il a été abattu : le 21 février à 17 heures à l'angle de la rue Périgueux et du boulevard René Chabasse, Angoulême.

L'année dernière pendant la cérémonie annuelle une nouvelle stèle a été inaugurée pour commémorer le sacrifice de René Chabasse, héros de la Résistance, mort pour la France à Angoulême le 21 février 1944 à l'âge de 23 ans.

La cérémonie est organisée par la Mairie d'Angoulême et Madame Gros-Duruisseau, présidente de l'Association des Déportes, Internés et Familles de Disparus de la Charente.




A lire également :

Nouvelle stèle à la memoire de René Chabasse - Angoulême (lien)
René Chabasse : 1946 - Inauguration de la plaque commémorative à Angoulême (lien)


Angoulême : 1940 - 1944 : Les Années Noires (BD publié en 2015)
Un homme libre (Planche 2 par E. Wantiez et J. Maffre)
(lien)

Hommage au capitaine Edward Boykin - Brie, Charente-Maritime

Rédigé par Alan dans la rubrique PortraitLes AlliésBrigade Rac

Tous nos remerciements à Bernard Ballanger pour avoir eu la gentillesse de partager cette histoire, ces photos et ce document sur le captaine Edward Boykin. (Version in English below).

Edward Boykin Jr  jeune cadet
(élève pilote à Maxwel Field en 1941)
En 1997, la municipalité de Médis a décidé d'honorer la mémoire du capitaine Edward Boykin, mort en mission près du terrain d'aviation, en donnant son nom à une nouvelle rue du hameau de Brie. La cérémonie est organisée en relation avec l'Amicale de la brigade RAC de la Charente-Maritime qui le même jour doit commémorer les soldats tombés devant Brie. La cérémonie d'inauguration a eu lieu le 30 avril 1997 en présence du frère de la victime et de sa famille.

La fortresse volante du 351ème BG USAAF basée à Polebrook s'est écrasée le 31 décembre 1943 au nord de l'aérodrome de Médis. Les onze aviateurs ont pu sauter en parachute sauf deux d'entre eux, James Taylor et Edward Boykin, blessés par des éclats d'obus et restés à bord. Ceux deux hommes sont morts dans le crash de leur appareil ainsi que John Blaylock dont le parachute ne s'est pas ouvert. Les huit autres membres d'équipage été faits prisonniers. Le capitaine Edward Boykin a été enterré provisoirement au cimetière de Royan.

Le 30 avril 1997, jour de l'inauguration, aux anciens combattants s'est jointe la famille du capitaine Boykin venue spécialement des États-Unis : Sam, le frère du disparu, son épouse, ses quatre filles Barbara, Ginger, Brenda, Beverly, ainsi qu'un gendre, Jim. La journée commémorative commence avec les dépôts de gerbes au pied de la stèle de la brigade RAC (maquis originaire de Dordogne-Nord) qui s'elevant à l'entrée et à la sortie du hameau de Brie. Puis la plaque de la rue capitaine Edward Boykin est dévoilée par Sam Boykin et le maire de Médis, Jean-Pierre Roux.


Edward Boykin - Primary Flight School Camden S.C en 1942

All our thanks to Bernard Ballanger for sharing the story, pictures and document on USAAF Captain Edward Boykin.

In 1997, the town of Médis decided to honour the memory of captain Edward Boykin, killed during a mission near the airfield at Royan/Médis in giving his name to a new road in the village of Brie. The ceremony was organised alongside the Amicale de la brigade RAC at Charente-Maritime who the same day commemorated its soldiers who were killed liberating Brie. The inauguration ceremony took place on 30th April 1997  by Edward Boykin's brother and his family.

Captain Boykin is on the right standing in front of a B-17
The flying fortress of the 351st BG USAAF based at Polebrook crashed on the 31st December 1943 to the north of the airfield at Médis. Nine of the  crew members were able to parachute out but James Taylor and Edward Boykin who had been injured by shrapnel from enemy shells remained on board. These two men died in the crash and one of the crew John Blaylock died on impact when his parachute did not open. The other eight crew members were taken prisoner. Captain Edward Boykin had been buried provisionally in the cemetery at Royan.

On 30th April 1997, the day of the inauguration, ex-soldiers of la brigade RAC and their families were joined with the family of captain Boykin, who had come over from the U.S. especially for the ceremony. Present was his brother Sam, Sam's wife and four daughters, Barbara, Ginger, Brenda and Beverly as well as his brother-in-law Jim. The day of commemoration started with the laying of wreaths at the foot of the monument in memory of the soldiers of la brigade RAC, the maquis group that originated in the north of the Dordogne and became the 50th R.I. during the fight for Royan in late 1944/1945. The monument is situated at the entry to the village of Brie. Next a plaque for the rue du capitaine Edward Boykin was unveiled by Sam Boykin and the Mayor of Médis, Jean-Pierre Roux.

Lettre du général Arnold envoyée en 1945 à la mère du Cne Boykin


A lire également / further reading :


8th USAAF - 31st December 1943 : mission no. 171 - South West France (lien/link)


2012 : Nouvelle stèle de la brigade Rac à Brie (lien/link)


L'histoire de Roger Ladépêche qui a aidé plusieurs aviateurs américains au cours de leur évasions

Rédigé par Alan dans la rubrique PortraitLes Alliés

Tous mes remerciements à Bernard Ballanger pour avoir eu la gentillesse de partager ces photos et l'histoire de Mr Roger Ladépêche qui a aidé plusieurs aviateurs américains au péril de sa vie. (Version in English follows version in French).

446th BG - B-24 crash near Marcillac on 31st December 1943


On 31st December 1943 464 B-24s from the 8th USAAF based in the South East of England set out on a mission to attack a blockade runner at Gironde, airfields being used by the Germans at Bordeaux-Merignac, Cognac-Chateaubernard and St. Jean d'Angely in the South West of France and two airfields on the outskirts of Paris. Due to bad weather and attack from enemy fire, twenty two of the planes did not make it back to their bases in England.

Exposition sur la ligne de démarcation - Allemans (24) - Janvier 2017

Rédigé par Alan dans la rubrique Évènement

Exposition sur la ligne de démarcation - Allemans, Dordogne

Du 9 janvier 09:00 au 31 janvier 18:00

Mémorial aux enfants de Kindertransport : gare de Liverpool street à Londres

Rédigé par Alan dans la rubrique Lieu de mémoire

Kindertransport est une opération humanitaire menée par la Grande-Bretagne neuf mois avant la Seconde Guerre mondiale, et au cours de laquelle elle accueillit près de 10 000 enfants principalement juifs d'Allemagne, d'Autriche, de Tchécoslovaquie et de la ville de Dantzick (Pologne). Les enfants furent placés dans des familles d'accueils anglaises, des pensions et des fermes.